image

Isolation sous rampant : principe et avantages

ACTU | janvier 2018

Les rampants de toiture sont les parties les plus inclinées du toit, et ils nécessitent une attention toute particulière lorsque l’on désire atteindre une isolation thermique optimale. Les pertes thermiques peuvent atteindre 30 % au niveau de la toiture. C’est pour cela que, si l’on veut réaliser d’importantes économies d’énergie, tout projet d’isolation sous rampant doit être soigneusement étudié et préparé.

Le principe de l’isolation sous rampant

La déperdition de chaleur par la toiture est un phénomène connu de longue date, puisque l’air chaud s’élève naturellement au-dessus de l’air froid. Les méthodes d’isolation de toiture ont beaucoup évolué, et l’on atteint de nos jours des niveaux très élevés de résistance thermique, grâce à l’isolation des rampants. S’il s’agit d’une rénovation, il est très important d’effectuer une analyse de la toiture avant d’entreprendre quoi que ce soit. On doit rechercher et traiter la présence d’insectes dans le bois, ainsi que tout défaut d’étanchéité et de structure. Ensuite, les deux principales options pour l’isolation des rampants de toiture sont l’isolation en simple ou double couche. Le choix entre ces solutions sera essentiellement conditionné par le type de parois à isoler, et les performances thermiques que l’on désire atteindre.

isolation sous rampant de toiture

Isolation des rampants de toiture en simple couche

La solution d’isolation sous rampant en simple couche est une méthode d’isolation des rampants rapide, qui offre un rapport isolation/prix intéressant. Elle consiste en la pose transversale d’isolant entre les chevrons. Les isolants disponibles sont variés, ils peuvent être d’origine minérale, de type naturel ou autre. C’est cependant la laine de roche qui est le plus fréquemment utilisée, en raison d’un rapport qualité d’isolation/prix très compétitif. L’isolant choisi doit être en conformité avec les certifications, et il est conseillé de faire appel à un professionnel pour les travaux. Après la pose et l’ajustement de l’isolant, on complétera l’isolation sous rampant par l’installation d’un frein vapeur, afin d’éviter les problèmes d’humidité et de condensation. Chez Mieux Rénover, nous privilégions généralement l’utilisation de la laine de roche à la laine de verre pour l’isolation des rampants de toiture, en raison notamment de ses meilleurs performances thermiques.

isolation rampant de toitureIsolation sous rampant en double couche

Si l’on recherche une isolation sous rampant de toiture à haute performance, alors il faut opter pour l’isolation des rampants en double couche. La première partie de son installation est identique à celle de l’isolation en simple couche, pour l’isolation entre chevrons. Après l’installation de suspentes, on pose de façon perpendiculaire une 2e épaisseur d’isolant, qui assurera la continuité de l’isolation, en limitant au maximum les fuites d’air. On complétera cette isolation sous rampant par la pose d’un frein vapeur. À la différence de l’isolation soufflée, l’isolation sous rampant permet de conserver l’accès à l’espace sous toiture. Il est également possible de poser des plaques de plâtre sur l’isolant, si l’on désire rendre la pièce habitable.

Vous avez un projet d’isolation des rampants, souhaitez avoir des informations sur les tarifs, ou avez simplement des questions à nous poser sur l’isolation sous rampant ? N’hésitez pas à appeler gratuitement nos conseillers au 01 64 88 36 23, ils se feront un plaisir de répondre à toutes vos interrogations.

Vous avez une idée précise de votre projet ?

Obtenez un devis gratuitement

Je demande un devis
Les articles les plus récents
Fin du crédit d’impôt isolation CITE en 2020
Isolement des combles
Prime éco logis 91 : jusqu’à 2300 euros de subventions pour vos travaux de rénovation dans l’Essonne
Nos certifications
Demande de rappel
  Nous ne communiquons pas vos données à des tiers.
Nous vous recontactons sous 48H.
A bientôt.
*
*
*