Vous avez un projet de rénovation énergétique ?
Discutons-en ensemble !

Découvrir d’autres actualités

Choisir une catégorie

Isolant thermique pour sol : comment choisir ? quelles aides financières ?

Publié le 11 juillet 2024 - par expert isolation
Isolation thermique pour sol

L’isolation thermique du sol est un élément crucial pour le confort et l’efficacité énergétique d’une maison. En empêchant la chaleur de s’échapper par le bas, elle permet de réduire considérablement les consommations d’énergie, tout en améliorant le confort thermique en hiver et en été. On vous accompagnera dans le choix de l’isolant thermique pour sol le plus adapté à vos besoins, en vous présentant les différents types d’isolants disponibles, leurs caractéristiques, leurs avantages et leurs inconvénients, ainsi que les points clés à prendre en compte pour une installation réussie.

Pourquoi isoler le sol ?

Isoler le sol présente de nombreux avantages, tant sur le plan du confort que de l’économie d’énergie :

  • Réduction des déperditions thermiques : le sol représente une surface importante de la maison par laquelle la chaleur peut s’échapper. Une bonne isolation permet de limiter ces déperditions, réduisant ainsi la consommation d’énergie pour le chauffage en hiver et la climatisation en été.
  • Amélioration du confort thermique : une isolation efficace du sol permet de maintenir une température ambiante homogène et agréable tout au long de l’année, en éliminant les zones froides au sol.
  • Réduction des bruits d’impact : en plus de l’isolation thermique, certains isolants phoniques permettent également de réduire les bruits d’impact, tels que les bruits de pas ou de chute d’objets, améliorant ainsi le confort acoustique de la maison.
  • Valorisation du bien immobilier : une maison avec une bonne isolation thermique est plus performante énergétiquement et donc plus valorisée sur le marché immobilier.

Les différents types d’isolants thermiques pour sol

Le choix de l’isolant thermique pour sol dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de sol, le budget, les performances recherchées et les contraintes techniques. Voici les principaux types d’isolants thermiques pour sol :

1.Isolants minéraux :

Laine de verre : isolant économique et performant, la laine de verre est disponible en panneaux ou en rouleaux. Elle est facile à poser et offre une bonne résistance à la compression.
-Laine de roche : plus chère que la laine de verre, la laine de roche est plus résistante à l’humidité et offre une meilleure isolation phonique. Elle est également incombustible.

2.Isolants synthétiques :

-Polystyrène expansé (PSE) : isolant léger et économique, le PSE est disponible en panneaux ou en dalles. Il offre une bonne résistance à l’humidité et à la compression.
-Polystyrène extrudé (XPS) : plus performant que le PSE, le XPS est plus résistant à l’humidité et à la compression. Il est également plus rigide et peut supporter des charges plus importantes.
-Mousse polyuréthane (PU) : isolant très performant, la mousse PU est disponible en panneaux ou par projection. Elle offre la meilleure résistance thermique et à l’humidité, mais elle est également la plus chère.

3.Isolants biosourcés :

-Liège : isolant naturel et écologique, le liège est imputrescible, résistant aux insectes et offre une bonne isolation thermique et phonique. Il est cependant plus cher que les isolants minéraux ou synthétiques.
-Chanvre : isolant écologique et performant, le chanvre est une matière renouvelable et biodégradable. Il offre une bonne isolation thermique et phonique, et régule également l’humidité.
-Fibre de bois : isolant naturel et écologique, la fibre de bois est une matière renouvelable et biodégradable. Elle offre une bonne isolation thermique et phonique, et régule également l’humidité.

Choisir le bon isolant thermique pour sol

Le choix de l’isolant thermique pour sol dépend de plusieurs critères :

-Le type de sol : il existe des isolants spécifiques pour les sols en béton, en bois ou en terre battue.
-Le budget : les prix des isolants thermiques varient considérablement d’un type à l’autre.
-Les performances recherchées : en fonction de vos besoins, vous pouvez privilégier l’isolation thermique, l’isolation phonique, la résistance à l’humidité, etc.
-Les contraintes techniques : il est important de prendre en compte l’épaisseur disponible pour l’isolant, ainsi que les contraintes d’accès au chantier.

Pose de l’isolant thermique pour sol

La pose de l’isolant thermique pour sol peut être réalisée par un professionnel ou par un bricoleur averti. Voici les différentes étapes clés de la pose :

-Préparation du support : le support sur lequel va être posé l’isolant doit être propre, sec, plan et débarrassé de tout élément pouvant nuire à l’isolation (anciens revêtements de sol, gravats, etc.).
-Pose de l’isolant : la pose de l’isolant se fait en fonction du type d’isolant choisi et du type de sol.

-Pour les panneaux rigides (laine de verre, PSE, XPS) : les panneaux sont posés jointivement sur le support, en évitant les ponts thermiques.
-Pour les rouleaux (laine de verre) : le déroulement se fait en sens opposé des solives, en recouvrant bien les appuis.
-Pour la mousse polyuréthane projetée : la projection est réalisée par un professionnel qualifié, qui appliquera la mousse en couche uniforme sur toute la surface du sol.

-Pose du pare-vapeur (facultatif) : un pare-vapeur peut être nécessaire selon le type d’isolant et la configuration du sol. Il permet d’empêcher la vapeur d’eau contenue dans l’air de migrer vers l’isolant et de nuire à ses performances.
-Pose du revêtement de sol : une fois l’isolant posé, on peut procéder à la pose du nouveau revêtement de sol (parquet, carrelage, etc.). Le choix du revêtement de sol devra se faire en tenant compte de la résistance thermique de l’isolant.

Aides financières pour l’isolation thermique

L’isolant thermique pour sol est un investissement important qui peut s’avérer onéreux. Heureusement, de nombreuses aides financières sont disponibles pour vous aider à financer vos travaux et à réduire votre reste à charge.

1. Les aides de l’État

MaPrimeRénov’ : cette aide est accessible à tous les propriétaires occupants et bailleurs, sans conditions de ressources. Elle permet de financer une large gamme de travaux d’isolation, dont l’isolation des sols. Le montant de l’aide varie en fonction du type de travaux et des revenus du foyer.

-L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) : ce prêt permet de financer des travaux d’isolation thermique sans intérêts. Il est accessible aux propriétaires occupants et bailleurs, sous certaines conditions de ressources et de performance énergétique du logement.

-Les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) : les CEE sont des aides financières distribuées par les fournisseurs d’énergie sous forme de primes ou de bons plans. Pour en bénéficier, vous devez réaliser des travaux d’isolation thermique conformes aux exigences des CEE.

2. Les aides des collectivités locales

De nombreuses collectivités locales proposent également des aides financières pour l’isolation thermique des sols. Ces aides peuvent prendre différentes formes : subventions, primes, bonifications de prêts, etc.

Pour connaître les aides disponibles dans votre région, vous pouvez vous renseigner auprès :

-Du site web de votre département ou de votre région
-De l’Agence nationale de l’habitat (ANAH)
-D’un conseiller info-énergie

3. Cumuler les aides

Il est possible de cumuler plusieurs aides pour financer vos travaux d’isolation thermique du sol.

Attention toutefois : il est important de bien se renseigner au préalable sur les conditions de cumul des aides, car des plafonds et des exclusions peuvent s’appliquer.

4. Faire appel à un professionnel

Pour vous aider à identifier les aides auxquelles vous pouvez prétendre et à constituer vos dossiers de demande, vous pouvez faire appel à un professionnel qualifié.

Un accompagnateur énergie pourra vous conseiller et vous accompagner dans toutes vos démarches.

Exemples de prix d’isolants thermiques pour sol

Le prix des isolants thermiques pour sol varie en fonction du type d’isolant, de son épaisseur, de sa résistance thermique et de la marque. Voici quelques exemples de prix à titre indicatif :

-Laine de verre : de 5 à 15 € par m²
-Laine de roche : de 10 à 20 € par m²
-PSE : de 5 à 10 € par m²
-XPS : de 10 à 15 € par m²
-Mousse PU projetée : de 30 à 50 € par m²
-Liège : de 20 à 40 € par m²
-Chanvre : de 20 à 30 € par m²
-Fibre de bois : de 15 à 25 € par m²

Il est important de rappeler que ces prix sont indicatifs et qu’il est nécessaire de demander des devis à plusieurs professionnels pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

En conclusion, une bonne isolation thermique du sol est un investissement rentable qui permet de réaliser des économies d’énergie importantes et d’améliorer le confort thermique de votre habitation. En choisissant l’isolant thermique pour sol adapté à vos besoins et en respectant les règles de pose, vous contribuez à la performance énergétique de votre logement et valorisez votre patrimoine immobilier.

Pour plus d’informations et bénéficier d’un diagnostic à domicile gratuit, n’hésitez pas à nous contacter au 01 60 77 22 22.

Plus d’articles
de cette catégorie
MR Logo Picto

Quelle est la différence entre la fibre de bois et la laine de bois ? : propriétés et avantages

L'isolation est un élément clé pour améliorer l'efficacité énergétique et le confort thermique de votre maison. Deux matériaux naturels et écologiques se distinguent dans ce...
Isolation avec laine minérale

Isolation laine minérale : un choix pour une isolation optimale

L'isolation laine minérale, composée de laine de verre ou de laine de roche, s'impose comme une solution incontournable pour garantir le confort thermique et l'efficacité...
Les isolants pour la toiture terrasse

Isolant pour toiture terrasse : les prix, les subventions…

L'isolant pour toiture terrasse est un élément crucial pour garantir le confort thermique et l'efficacité énergétique de votre maison. En effet, un toit mal isolé...
Isolation pour l'habitat

L’isolation de l’habitat pour un logement confortable et économe

L'isolation de l'habitat est un élément crucial pour garantir un confort thermique optimal et réduire ses factures d'énergie. En effet, une maison ou un appartement...
Isolation thermique de toiture

Isolation thermique toiture : l’isolant idéal pour votre toit

La toiture représente une zone importante de déperdition de chaleur, pouvant atteindre jusqu'à 30% des pertes totales. Choisir le bon isolant pour votre isolation thermique...
L'isolation polyuréthane projeté

Isolation polyuréthane projeté : les avantages

L'isolation polyuréthane projeté est une technique d'isolation thermique et phonique de plus en plus populaire pour les maisons et les bâtiments. Elle consiste à projeter...
isolant polystyrène expansé 40 mm

Polystyrène expansé 40 mm pour une isolation performante

Isolant thermique et phonique performant, le polystyrène expansé 40 mm s'impose comme une solution économique et accessible pour améliorer le confort de votre habitat. Léger,...
Panneau isolant de type rigide

Panneau isolant rigide pour une isolation thermique optimale

Vous souhaitez améliorer l'isolation thermique de votre habitation ? Le panneau isolant rigide se présente comme une solution efficace et durable, offrant de nombreux avantages pour...
isolation en laine de chanvre

Isolation en chanvre : un isolant écologique et performant

L'isolation en chanvre est une solution de plus en plus populaire pour les constructions écologiques et durables. Issu d'une plante renouvelable et aux multiples atouts,...
Le polystyrène expansé 100 mm

Polystyrène expansé 100 mm : économique et performant

Le polystyrène expansé, aussi appelé PSE, est un matériau isolant largement utilisé dans le bâtiment, tant pour l'isolation thermique que phonique. Sa forme la plus...
Nos certifications
logo rge qualibat
logo label eco artisan rge
logo pro ite
logo velux expert
logo ffb
logo sncd
logo spvie
logo pro ite
logo rge qualibat
logo ffb
logo label eco artisan rge
logo sncd
logo velux expert
logo spvie