image

Crédit d’ impôt, travaux d’ isolation, prélèvement à la source et année blanche

ACTU | juin 2018

Le prélèvement à la source implique une année de transition et donc une fameuse « année blanche ». Le terme « année blanche » indique concrètement que les revenus de 2018 ne seront pas imposés. Par « revenus », on entend les traitements et salaires, pensions, revenus de remplacement (comme les allocations chômage), revenus des indépendants et revenus fonciers.

En réalité, seuls les revenus « normaux » ne seront pas imposés. Les revenus « exceptionnels » passeront eux à l’impôt mais la limite entre revenus « normaux » et « exceptionnels » est ténue.

credit impot transition energetique cite isolation

Calcul de l’impôt sur les revenus exceptionnels

Pour cette année blanche, le fisc calculera l’impôt théorique pour l’ensemble des revenus (habituels et exceptionnels). Ensuite, l’impôt sera réparti au prorata des revenus récurrents et exceptionnels. La part d’impôt relative aux revenus habituels sera alors annulée (par un dispositif appelé le CIMR pour « crédit d’impôt modernisation du recouvrement ») et seule la part d’impôts « des revenus exceptionnels » sera à payer.

Et les réductions et les crédits d’impôts pour travaux d’isolation ?

Se pose alors aussi la question des réductions et crédits d’impôt. Comment seront-ils considérés en cette année blanche ? Est-ce que ça vaut le coup (et le coût) par exemple de faire des travaux d’isolation éligibles au crédit d’impôt ?

Tout d’abord, le prélèvement à la source ne change rien au fait qu’il faudra faire une déclaration d’impôts. Sur celle-ci, on pourra et on devra mentionner les réductions et crédits d’impôts auxquels on a droit car même en année blanche, ils seront pris en compte. En effet, pour ne pas léser le secteur du bâtiment, de la rénovation et en général tous les domaines qui vivent en partie des réductions et crédits d’impôt, le gouvernement a mis en place des dispositifs spéciaux.

Comment procéder pour bénéficier du crédit d’impôt sur les travaux d’isolation réalisés en 2018 ?

Les crédits d’impôt auxquels on a droit en 2018 (comme par exemple le crédit d’impôt isolation, ou CITE, si on fait faire des travaux éligibles) seront pris en compte au moment du solde de l’impôt (sur les revenus 2018) versé en août 2019. La seule différence avec le système actuel sera donc un décalage de trésorerie.

Que se passera-t-il avec les réductions d’impôts comme par exemple les charges déductibles pour travaux de rénovation ?

Les travaux d’isolation sont une charge déductible des revenus fonciers. S’ils sont importants, ils constituent un déficit foncier qu’on peut imputer au revenu global (en limitant ceci à 10700 euros par an et en reportant le surplus les années suivantes).

Comme il n’y aura pas d’impôts à payer sur les revenus courants de 2018, y a-t-il un intérêt à faire des travaux puisque les charges ne serviront à rien pour réduire un impôt égal à 0 ?

Voici ce que le gouvernement a imaginé comme dispositif spécial de déduction afin d’éviter une année blanche .. de revenus pour le secteur de la rénovation, du bâtiment ou d’autres domaines qui vivent en partie grâce aux réductions d’impôts.

En ce qui concerne les revenus fonciers de 2018, on pourra déduire la totalité des travaux effectués en 2018 (comme d’habitude). En 2019, les montants de travaux qu’on pourra déduire seront égaux à la moitié des dépenses payées en 2018 et 2019 (donc on déduit 50% des travaux faits en 2018 et 50% des travaux faits en 2019). On pourra donc déduire plus que l’argent réellement dépensé !

Par exemple si on fait 100000 euros de travaux en 2018, on déduira 100000 euros de travaux en 2018 et 50000 en 2019 donc au total 150000 euros. Attention ! Il ne faut pas penser qu’il faut à tout prix faire des travaux en 2018. En fait, si vous voulez profiter de ce dispositif spécifique de déduction et l’optimiser, tout dépend de votre situation fiscale.

Si on veut optimiser les avantages de ce système, il faudra avoir pour simplifier des dépenses de travaux d’un montant supérieur au double des revenus fonciers, au-dessus de 21 400 euros (qui est le double du montant du déficit annuel imputable).

Mieux Rénover - entreprise RGEComme l’année 2018 est « blanche », si vous n’avez que des revenus « normaux », vous ne payez pas d’impôts donc déduire des charges ne sert à rien sauf si le coût des travaux déductibles crée un déficit foncier qu’on peut reporter (donc un déficit supérieur à la limite de 10700 euros). Comme en 2019 vous pourrez déduire la moitié des travaux, vous pourrez gommer les revenus avec cette partie, puis atteindre la limite de 10700 encore une fois.

Si vous avez des revenus exceptionnels, alors, déduire des charges sert à quelque chose quand elles peuvent s’imputer sur vos revenus globaux (donc annuler votre impôt sur revenus exceptionnels) et si vous pouvez créer là aussi un déficit foncier que vous puissiez reporter.

Dans tous les cas, avant de vous lancer dans des travaux en 2018, consultez le professionnel à qui vous envisagez de confier les travaux afin qu’il vous conseille non seulement sur ceux-ci mais aussi sur la meilleure façon d’en répartir les montants afin d’optimiser vos réductions et crédits d’impôts !

Vous avez une idée précise de votre projet ?

Obtenez un devis gratuitement

Je demande un devis
Les articles les plus récents
Isolement des combles
Prime éco logis 91 : jusqu’à 2300 euros de subventions pour vos travaux de rénovation dans l’Essonne
Liste des aides aux travaux d’ isolation 2019
Nos certifications
Demande de rappel
  Nous ne communiquons pas vos données à des tiers.
Nous vous recontactons sous 48H.
A bientôt.
*
*
*