image

Isoler ses combles : quel isolant choisir ?

ACTU | janvier 2018

Dans le domaine de l’isolation des combles, les principaux facteurs pris en compte pour le choix de l’isolant sont la zone à isoler (horizontale, verticale), la conductivité thermique, le coût du matériau isolant et les performances thermiques que l’on désire obtenir.

Parmi les différents isolants présents sur le marché, les mieux adaptés pour isoler ses combles perdus sont les laines minérales dont la pose se fait en vrac ou par projection de flocons. Voici donc une présentation des principaux isolants disponibles sur le marché pour isoler ses combles.

laine de roche - isolation des combles

Laine de verre ou laine de roche pour isoler ses combles ?

La laine de verre et la laine de roche ont en commun leur origine minérale et leur excellent rapport performances thermiques/prix. Utilisés pour isoler toitures, cloisons, murs et sols, elles procurent toutes deux de très bonnes performances isolantes. Elles se différencient cependant sur quelques points notables :

Laine de verre

Fabriquée par fusion et fibrage à partir de sable, de calcin ou de verre recyclé, la laine de verre équipe plus de 75 % des foyers français. Dotée d’une conductivité thermique de 0.030 W/m.K à 0.040 W/m.K, elle est en outre résistante aux termites et aux insectes.

Laine de roche

isoler ses combles a la laine de rocheFabriquée par fusion et fibrage à partir de roche volcanique (basalte), la laine de roche offre une très grande résistance mécanique et peut-être conditionnée sous une grande variété de formes. Plus coûteuse que la laine de verre en raison de son procédé de fabrication, elle offre cependant des performances thermiques supérieures, et repousse les rongeurs.

La ouate de cellulose

Fabriquée par recyclage des papiers et journaux, la ouate de cellulose est particulièrement adaptée pour l’isolation des combles non habitables. Elle a une conductivité thermique qui varie de 0,037 W/m.K à 0,040 W/m.K.

Les isolants écologiques

Laine de bois

Traitée pour être résistantes à la vermine, la laine de bois procure une excellente isolation, et elle a une conductivité thermique qui atteint 0,037 à 0,049 W/m.K. Cependant, les performances de cette isolation peuvent varier en fonction de l’humidité.

Laine de mouton

Naturelle, saine et écologique la laine de mouton est un isolant dont la conductivité thermique varie de 0.039 W/m.K à 0.042 W/m.K, en fonction de l’humidité. On distingue deux types de laine de mouton, la brute et la manufacturée, qui est mélangée à 25 % de fibres synthétiques.

Laine de chanvre

Fabriquée à partir de fibres naturelles, la laine de chanvre est employée de la même façon que la laine de verre ou laine de roche. Elle a une très bonne conductivité thermique qui va de 0.039 à 0.045 W/m.K.

Vous avez une idée précise de votre projet ?

Obtenez un devis gratuitement

Je demande un devis
Les articles les plus récents
Fin du crédit d’impôt isolation CITE en 2020
Isolement des combles
Prime éco logis 91 : jusqu’à 2300 euros de subventions pour vos travaux de rénovation dans l’Essonne
Nos certifications
Demande de rappel
  Nous ne communiquons pas vos données à des tiers.
Nous vous recontactons sous 48H.
A bientôt.
*
*
*